Débat sur le Primaire à la SMF

dimanche 5 octobre 2003

Michel Delord, membre de la Société Mathématiques de France nous faire part du communiqué suivant :

Depuis mon élection au Conseil de la SMF, je milite pour la tenue d’un débat sur l’enseignement primaire qui se tiendra finalement le 11 Octobre 2003. Ce débat n’est pas public puisque n’y assisteront que les conseils de la SMF et de la SMAI plus des membres de la commission Joutard responsables de l’écriture des programmes et quelques invités .

Mais il y aura un compte rendu public et les textes préparatoires en sont publics , vous pouvez les trouver soit sur la Tribune Libre de la SMF :


http://smf.emath.fr/Enseignement/TribuneLibre/


soit ils sont présentés sur le Forum


http://smf.emath.fr/Forum/


(cliquer sur Lire la suite)

A) SUR LE FORUM

Quelques textes personnels présentés dans la suite de messages Re11Oct-1, Re11Oct-2, ... et la problématique générale de l’importance du primaire par rapport aux autres niveaux dans :
Message N°89 : Re : Un débat électronique autour des programmes du lycée


http://smf.emath.fr/Forum/?mss:189:lnalagignmggkejpmhbg


Du plus récent au plus ancien :

1) « UN SCOOP : CE QUE PENSAIT JULES FERRY DE L’UTILISATION DES CALCULETTES » ( I)
(14 pages, 64ko)
Précisons nos divergences
Réponse sur un point à Roland Charnay et à la commission Joutard

http://michel.delord.free.fr/ferry_calc1.pdf

2) « MICHELE ARTIGUE ET L’AGE DU CAPITAINE »(34 pages, 173 ko)
Elements sur l’histoire de l’enseignement du calcul sur les grandeurs de 1900 à nos jours

http://michel.delord.free.fr/captain1-0.pdf

3) « COMMENTAIRES SUR L’ETUDE DE LA DEP DE 1996 »( 36 pages, 337ko)

http://michel.delord.free.fr/cep96.pdf

C’est une étude sur la brochure de la DEP :

« Connaissances en français et en calcul des élèves des années 20 et d’aujourd’hui : comparaison à partir des épreuves du Certificat d’Etudes Primaires »,
V. Dejonghe, J. Levasseur, B. Alinaudm, C. Peretti, J-C. Petrone, C. Pons, Claude Thelot, Les dossiers d’Education et Formations, n°62,1996.

J’y montre comment les options des rédacteurs de l’étude, étude qui montre déjà une baisse considérable de niveau entre 1925 et 1995, ont permis de minorer cet écart . La manière dont l’analyse des compétences opératoires est menée (qui aboutit à la conclusion qu’il n’y a pas pertes de capacité sur la division euclidienne) est caractéristique de cette méthode.

4) Un certain nombre de documents historiques peu connus (dont l’avis de Ferdinand Buisson, directeur de l’enseignement primaire au ministère de l’Instruction publique de 1883 sur l’utilisation des machines à calculer à l’école primaire) qui servent à étayer les textes précédents

a) EXTRAITS D’UN MANUEL DE TRAVAIL MANUEL DES ANNéES 20 (79 pages, 1211ko)
Albert Muhlemann, Le travail manuel à l’école primaire et au Certificat d’Etudes,
Bibliothèque d’éducation 15, rue de Cluny, Paris, après 1922.1922.

http://michel.delord.free.fr/muhlemann.pdf

Outre son grand intérêt en tant que manuel conforme aux programmes (fait de plus par un professeur de Lettres), sa publication sert entre autres à montrer que, dans l’étude CEP96, les affirmations de la DEP qui prétend qu’il n’y avait pas de géométrie au programme du Certificat d’Etudes Primaires en 1920 sont une aberration pas tout à fait naïve puisqu’elle sert à minimiser l’écart de performances entre les générations des années 20 et celle du passage de la comparaison en 1995.

b) LES EPREUVES DE MATHéMATIQUES QUI ONT ETE PASSéES A LA SIMULATION DU CEP EN 1995

http://michel.delord.free.fr/pb_cert.pdf

c) LES PROGRAMMES DE COLLEGE DE 1985( 4 pages, 32 ko) :

http://michel.delord.free.fr/pg_col_85.pdf

d) Ferdinand BUISSON,
LA METHODE INTUITIVE ,
extrait du Rapport sur l’instruction primaire à l’Exposition universelle de Vienne en 1873,
INTUITION ET MÉTHODE INTUITIVE, Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire, Hachette, 1887.

http://michel.delord.free.fr/fb_intuit.pdf

e) Ferdinand BUISSON,
les deux articles ABSTRACTION du Dictionnaire Pédagogique (en rajoutant les coupures faites dans la seule édition disponible, celle de Pierre Hayat, Edition Kimé)

http://michel.delord.free.fr/fb_abstr.pdf

f) Deux chapitres du livre de Ferdinand GONSETH de 1936 :
« LES MATHéMATIQUES ET LA RéALITé , ESSAI SUR LA MéTHODE AXIOMATIQUE »

CHAPITRE IV : LE DOUBLE VISAGE DE L’ABSTRAIT ( page 75-93)

http://michel.delord.free.fr/gonsethg.pdf

CHAPITRE VI :LA NATURE DU NOMBRE ENTIER ( page 127-139)

http://michel.delord.free.fr/gonsethn.pdf

B ) SUR LA TRIBUNE LIBRE

a) Préface d’un ouvrage posthume de CONDORCET, « Moyens d’apprendre à compter sûrement et avec facilité », publié par Mme CONDORCET en 1799( Editions ACL 1998), communiqué par Catherine Houdement

http://smf.emath.fr/Enseignement/TribuneLibre/EnseignementPrimaire/CONDORCET.pdf

b) Deux textes proposés par Viviane Durand-Guerrier, présidente de l’Association pour la recherche en didactique des mathématiques (ARDM)

Les mathématiques à l’école par G. Brousseau. Article paru dans le Bulletin vert de l’APMEP n°400 de septembre 1995, p. 831-850.(Format pdf 248 ko)

http://smf.emath.fr/Enseignement/TribuneLibre/EnseignementPrimaire/APM95.pdf

Forme opératoire et forme prédicative de la connaissance par G. Vergnaud. Actes du colloque GDM 2001, p 6-27, In J. Portugais (ed.).(Format pdf 288 ko)

http://smf.emath.fr/Enseignement/TribuneLibre/EnseignementPrimaire/ConfMontrealmai2001.pdf

c) Deux textes présentant le point de vue du groupe d’experts du Ministère (« Commission Joutard ») (septembre 2003)

Les principaux enjeux de l’enseignement des mathématiques à l’école élémentaire (Format pdf 164 ko)

http://smf.emath.fr/Enseignement/TribuneLibre/Commission-joutard/IntroductionmathEEcycle3.pdf

Pour une culture mathématique dès l’école primaire, R. Charnay (Format pdf 144 ko)

http://smf.emath.fr/Enseignement/TribuneLibre/Commission-Joutard/RCarticleAPMEP-4.pdf

Bonne lecture

Michel Delord