Programme du colloque des CII LP et Collège ( Rouen - 19, 20, 21 mai 2016 )

Maths et autres : continuité et innovation
mardi 29 décembre 2015
par  Campet, Pierre
popularité : 3%

L’accueil se déroulera le jeudi 19 mai de 9h à 9h30.

Maison de l’université
Place Emile Blondel
76130 Mont-Saint-Aignan

Programme du colloque
Jeudi Vendredi Samedi
9h30-10h45 Introduction 9h-10h30 Conférence : Simon Modeste 9h-10h30 Conférence : Anne Boyé
11h00-12h30 Conférence : Corine Castela 11h00 -12h30 Ateliers 10h30-11h30 Bilan et Clotûre
14h00-15h30 Ateliers 14h00-15h30 Conférence : Richard Cabassut
15h40-16h10 Posters
16h00-17h30 Ateliers 16h15-17h15 Ateliers

Conférence de Corine Castela [1]

Interdisciplinarité : un voyage en terres inconnues

L’objectif de cette conférence est d’analyser la complexité épistémologique et institutionnelle de tout projet interdisciplinaire, déjà s’il s’agit d’une collaboration entre deux sciences ou entre une science et une profession, encore plus quand on parle de projet scolaire. Collaborer, c’est-à-dire travailler ensemble, suppose de connaître et reconnaître le point de vue de l’autre, de comprendre ses besoins authentiques et de mesurer la distance qui les sépare de ceux que sa propre discipline a l’habitude de satisfaire. C’est pourquoi le titre insiste sur la dimension dépaysement de l’interdisciplinarité et par référence à l’émission éponyme, sur la nécessité d’une relation ouverte, permettant la reconnaissance de ce que l’autre sait et sait faire. Cela ne s’improvise pas.

Conférence de Simon Modeste [2]

Algorithmique : quelles interactions entre mathématiques et informatique ?

Dans cet conférence, nous questionnerons la nature de l’algorithmique et sa place dans une articulation entre mathématiques et informatique. Pour illustrer cela, nous reviendrons sur les orientations de l’enseignement de l’algorithmique au lycée. Nous proposerons ensuite des pistes pour l’enseignement, dont le futur enseignement « algorithmique et programmation » au collège, en adoptant le point de vue d’une interdisciplinarité mathématiques-informatique.

Conférence de Richard Cabassut [3]

La modélisation mathématique au collège et au lycée professionnel : enjeux et perspectives
Avec les programmes de 2016 la modélisation devient une des six compétences principales travaillées en mathématiques au collège et les enseignements pratiques interdisciplinaires sont favorables à la pratique de la modélisation. Les programmes de lycée professionnel de 2009 souligne l’importance de la modélisation et l’environnement du lycée professionnel favorise des problèmes de modélisation en lien avec la section professionnelle ou avec les sciences. A la lumière de ces deux contextes nous tenterons de répondre aux questions suivantes :

  • C’est quoi la modélisation ?
  • Quelle est la place de la modélisation au collège et au lycée professionnel ?
  • Pourquoi enseigner la modélisation ?
  • Comment concevoir des tâches de modélisation pour la classe ?
  • Comment mettre en œuvre en classe la modélisation ? Quelles sont les difficultés rencontrées ?
  • Comment évaluer ?
  • Quel retour réflexif peut-on avoir sur cet enseignement ?

On conclura en proposant quelques recommandations et quelques ressources pour cet enseignement.

Conférence d’Anne Boyé [4]

Histoire des mathématiques et interdisciplinarité, un lien naturel.
L’histoire des mathématiques est partie intégrante, cela va de soi, de l’histoire des autres sciences et des techniques, mais aussi de l’histoire des idées, de l’histoire sociale, de l’histoire des arts, de l’histoire culturelle, … Elle a ainsi cette vertu de remettre en cause les frontières entre les domaines scientifiques et littéraires, de relier des domaines de la connaissances qui souvent s’ignorent.
Remonter aux sources, c’est souvent aborder la question récurrente du pourquoi, c’est éclairer les obstacles de l’apprentissage, c’est aussi faire prendre conscience, à l’étonnement souvent des élèves, que l’histoire est toujours en marche, et que les mathématiques ont un passé, un présent et un avenir. Cette occasion de mettre en évidence les processus de création, d’écriture de la science, et des mathématiques en particulier, le dépaysement ainsi créé, la surprise parfois, permettent un regard neuf et un renouvellement d’intérêt pour notre matière. Les mathématiques sont dans la vraie vie, et sont l’œuvre de femmes et d’hommes.
L’histoire permet d’interroger la place de l’activité mathématique dans les sociétés, y compris dans notre société contemporaine. Elle permet de prendre conscience que les mathématiques se situent dans l’histoire de la civilisation humaine. Elle permet la formation citoyenne.
Nous nous appuierons, lors de cette conférence, sur des exemples et des situations vécues, essayant de faire apparaître que cette approche interdisciplinaire, par l’histoire des mathématiques, non seulement mobilise en général l’intérêt des élèves, mais aussi met en évidence que celles-ci ne sont pas seulement une discipline de service, mais ont une fonction culturelle indéniable.


Un descriptif détaillé du colloque

Une visite de Rouen est organisée le jeudi après-midi et un repas festif le vendredi soir.


[1Maître de conférence à l’Université de
Rouen et chercheuse au Laboratoire de Didactique André Revuz.

[2Maître de conférence à l’IMAG (Institut Montpelliérain Alexander Grothendieck) de l’Université de Montpellier, dans l’équipe Didactique et Épistémologie des Mathématiques (DÉMa).

[3Maître de Conférences, IREM de Strasbourg, LISEC-EA 2310, Université de Strasbourg

[4Docteure en histoire de mathématiques, chercheuse associée au Centre François Viète de l’Université de Nantes.