MathémaTICE 63 vient de sortir

vendredi 4 janvier

Le n° 63 de MathémaTICE vient de paraître. En voici le sommaire :

  • Réflexions d’Éric Trouillot sur l’importance grandissante prise par le calcul mental : oui, il est fondamental dans l’enseignement des mathématiques et pour le futur citoyen !
  • Quelles sont les raisons de cette belle unanimité et quel est l’état des lieux pour le calcul mental à l’école ?
  • Francine Athias, Christelle Nicolas et Bérengère Marlu réfléchissent ensemble à un usage efficace de l’outil informatique en cycle 2. L’article témoigne de l’expérience de deux jeunes professeures. Il décrit et cherche à comprendre les actions de l’une d’elles et de ses élèves de CE1 autour du didacticiel calcul@tice, pour faire évoluer les stratégies de calcul des élèves ;
  • Corinne Raffin et Gilles Aldon proposent dans cet article une méthodologie d’analyse d’un SPOC (Small Private Online Course) à partir de l’expérience de la réalisation et du suivi d’un cours de mathématiques en ligne destiné aux étudiants de l’ENEPS (École Nationale de l’Enseignement Professionnel Supérieur), à Université Joseph Fourier de Grenoble ;
  • Nicolas Patrois présente une utilisation originale en classe de la calculatrice Numworks. Son code source contient un µPython et est libre. En y insérant des bouts de code en Python, on le compile chez soi pour construire des émulateurs personnalisés qui tournent dans un navigateur ouèbe. Voici quelques activités en Seconde et en Première STI ;
  • Benjamin Clerc relate une expérience singulière d’enseignement à distance de six semaines à ses élèves de Lycée. Résultat d’un accident de la vie, cette séquence amène à réfléchir aux possibilités que les technologies offrent dans des circonstances de ce type. Au delà de ce cas particulier, c’est la question de l’enseignement à distance dans le cadre de la classe qui est abordée ;
  • Patrice Debrabant montre comment programmer un pavage dynamique élémentaire selon différentes approches. Ces approches peuvent être considérées comme des paradigmes de programmation dynamique et être employées dans d’autres contextes ;
  • La part croissante de l’informatique dans les programmes du second degré suscite l’inquiétude de nombreux collègues qui craignent, à juste titre, que celle-ci se développe au détriment des mathématiques. Alain Busser va quelque peu à contre-courant de cette crainte : d’après lui, l’enseignement de l’informatique rendra nécessaire celui des mathématiques, fondement indispensable à la compréhension des problèmes qui se posent en informatique théorique ;
  • Patrick Raffinat présente les dernières évolutions de SofusPy, en particulier celles liées à l’utilisation ou à la création d’activités pédagogiques Python ou Blockly ; il fait également la synthèse d’un logiciel permettant d’aborder des exercices de codage variés (tortue, calcul formel, simulations, graphiques…) au collège et au lycée.

Sur le Web : La revue sur Sésamath