Instituts de recherche sur l’enseignement des mathématiques
Accueil > Commissions Inter-IREM > CII International > Télé-séminaire International des IREM
 

Télé-séminaire International des IREM

BAHEUX Carole, FRÉTIGNÉ Patrick , mardi 2 mai 2023

Le séminaire international des IREM, qui s’est tenu à Strasbourg en juin 2016, a décidé de mettre en place une télé-conférence tournante, préférentiellement les premiers vendredis du mois à 17h. Vous êtes les bienvenus à proposer un exposé. Priorité est donnée aux enseignants et enseignants-chercheurs hors métropole.

Prochaine conférence

Conférences à venir

 Proposez votre travail
 Les thématiques qui se sont construites dans nos échanges sont le multilinguisme en mathématiques, les TICE (en particulier les exerciseurs comme WIMS) et la formation des enseignants. Mais ne vous censurez pas et faites-nous part de vos idées d’intervention ! L’adaptation à la crise sanitaire actuelle est par exemple un sujet d’actualité intéressant.

EXPLORER LES PRAXÉOLOGIES MATHÉMATIQUES A L’OEUVRE DANS LA PRATIQUE DU JEU NTXUVA

 Domingos Arcanjo António Nhampinga, professeur à l’université de Púnguè, extension de Tete, Mozambique.
 Vendredi 8 mars 2024, 17h-18h
 Lien de la conférence

Résumé

Le Ntxuva est un jeu mozambicain ancien et traditionnel appartenant à la famille des jeux Mancala. Il est originaire d’Afrique de l’Est, notamment d’Éthiopie, d’où il s’est répandu dans d’autres pays. Au Mozambique, ces jeux sont pratiqués par les enfants de plus de 7 ans dans les centres de loisirs et les écoles. Le jeu est inclus dans le festival des jeux traditionnels où les concurrents sont exclusivement des élèves. Le Ntxuva est un jeu de distribution de jetons dans des cases. Sa pratique amène les joueurs à s’imprégner de diverses stratégies de jeu, dont principalement le calcul mental, que le joueur doit élaborer afin d’assurer, si possible, l’élimination de tous les jetons de l’adversaire et de le battre. Ces stratégies, liées au processus de distribution des jetons, font appel à des connaissances mathématiques, qui peuvent être explicites ou implicites dans les stratégies de jeu. Compte tenu du potentiel de Ntxuva, on pense qu’il pourrait être utile d’organiser des activités d’étude qui explorent les praxéologies en pratique dans le jeu et les intègrent dans l’enseignement des mathématiques. Dans cette optique, nous avons l’intention d’illustrer dans ce séminaire le potentiel de Ntxuva pour l’enseignement des mathématiques, en explorant en particulier le premier coup dans le processus de distribution des jetons, pour révéler des praxéologies mathématiques qui peuvent être abordées en classe par les élèves. Dans la présentation, nous répondrons à la principale question d’étude que nous avons eu l’occasion de poser à des élèves de Terminale travaillant avec Ntxuva en classe : comment déterminer la case où le 1er coup s’est terminé, connaissant la case où il a commencé, le nombre de cases et le nombre de jetons placés sur chaque case dans la configuration initiale du plateau ?

Pratiques enseignantes en première année d’université : quel impact sur les apprentissages des étudiants.

 Stéphanie BRIDOUX, Maîtresse de Conférence à l’Université de Mons (Belgique) ;Maîtresse de conférence, et LDAR (Université Paris Cité)
 Vendredi 1 mars 2024, 17h-18h
 Lien de la conférence

Résumé

Cet exposé porte sur les pratiques des enseignants-chercheurs (EC) qui enseignent en L1 et sur la manière dont leurs étudiants reçoivent ces pratiques. Dans un premier temps, j’aborderai la question des pratiques des EC en m’appuyant sur un travail mené au sein du groupe « Enseignants du supérieur » du LDAR (Université Paris Cité) qui montre que l’identité professionnelle des EC et leurs pratiques en particulier sont influencées par leur culture disciplinaire, ce qui a des conséquences sur leurs choix d’organisation et d’enseignement mais aussi sur la manière dont ils perçoivent leurs étudiants et leurs difficultés d’apprentissage. Ce travail me permettra de revenir sur la question de l’impact des pratiques sur les apprentissages des étudiants en présentant une étude menée avec des EC et leurs étudiants. Je montrerai notamment qu’il y a certains malentendus entre les objectifs des EC, leur manière de les mettre en œuvre pendant un cours magistral et la façon dont les étudiants ont perçu le cours.

Conférences passées

Changement des programmes scolaires de mathématiques en République du Congo : De la pédagogie par objectifs (PPO) à l’Approche par des situations (APS)

 Fernand Malonga, Enseignant-chercheur à l’ENS de Brazzaville, Coordonnateur du Centre de Pédagogie Universitaire, Université Marien NGOUABI, Brazzaville, République du Congo
 Vendredi 1er décembre 2023, 17h-18h
 Téléconférence enregistrée

Résumé

Au cours de cette communication, je présenterai les enjeux de ce changement ainsi que la logique de conception de ces programmes notamment :
la logique de continuum dans l’acquisition des savoirs et des compétences,
la logique d’apprentissage qui place l’apprenant au centre des activités situationnelles en lien avec les contenus des notions essentielles abordées
la logique d’apprentissage en profondeur développée par le temps accordé aux apprentissages entrecoupés par des périodes de découverte et de moments d’évaluation ou de régulation ;
la logique d’acquisition des compétences à partir d’une méthodologie basée sur le traitement des situations.

La géométrie dans l’enseignement au Brésil : Quelques réflexions historiques et épistémologiques

 Saddo Ag Almouloud, Université Fédérale de Bahia – Brésil
 Vendredi 5 mai 2023, 17h,-18h
 Téléconférence enregistrée

Résumé

L’étude de la géométrie a longtemps été considérée comme pouvant conduire l’individu au raisonnement et à l´affinement de l’intelligence. Au Brésil, même aujourd’hui, nous avons remarqué une certaine difficulté de la part de certains enseignants à enseigner cette branche de la connaissance mathématique, parce que certaines réformes, principalement la réforme provenant du Mouvement des Mathématiques Modernes, ont fait passer cette étude au second plan, générant un groupe d’enseignants et par conséquent d’étudiants qui présentent peu de connaissances et d’énormes difficultés à résoudre des questions qui impliquent des connaissances géométriques. Nous nous attachons dans ce séminaire de présenter quelques réponses aux questions suivantes : Comment s’est déroulé le processus de constitution de la géométrie comme matière scolaire au Brésil ? Comment la géométrie, en tant que matière scolaire, est-elle devenue un contenu d’enseignement des mathématiques au Brésil ?

Des situations-problèmes sur la notion de limite pour déstabiliser des conceptions erronées de futurs professeurs de mathématiques en lycée

 Cheick Oumar DOUMBIA , École Normale Supérieure de Bamako
 Vendredi 7 avril 2023, 17h-18h
 Présentation
 Téléconférence enregistrée

Résumé
Dans cette communication nous présentons quelques situations-problèmes au sens de Brousseau contribuant à déstabiliser des conceptions erronées de futurs professeurs de mathématiques en lycée. Cette communication s’appuie sur les travaux de Bernard Cornu (1983), d’Aline Robert (1983), de Anka Sierpinska (1996) et notamment sur ceux de Doumbia, C.O., et al (2019) et Doumbia, C.O., et al (à paraître) qui ont montré d’une part, la persistance d’obstacles épistémologiques relatifs à la notion de limite chez les futurs professeurs de mathématiques du Mali et, d’autre part, l’efficacité de la définition formelle de la limite dans le traitement de ces obstacles.

Témoignages de participants au projet « jeunes enseignants » à EMF2022

 Pierre DOSSOU DOSSA, Nataly ESSONIER, Stéphane FAVIER, Nadine GRAPIN, Doris JEANNOTE (responsables du projet), Thiendou DIACK, Sami DRAI, Donatien EZIN, Audrey FANGNON, Marianne HOMIER (enseignants)
 Vendredi 3 mars 2023, 17h-18h.
- Enregistrement de la téléconférence, présentation

Résumé

Lors du colloque de l’Espace Mathématique Francophone (Cotonou - décembre 2022), un groupe de jeunes enseignants des pays de l’espace francophone se réunit en amont du colloque pour échanger sur les systèmes d’enseignement et de formation de leurs pays, pour observer des classes du pays accueillant le colloque et pour participer à des activités culturelles. Ils suivent ensuite l’entièreté du colloque et présentent, dans le cadre d’un temps imparti aux projets spéciaux, leurs mémoires de fin d’étude.
Lors du télé-séminaire, les responsables présenteront brièvement le projet et ses objectifs, puis cinq jeunes enseignants ayant participé au colloque EMF en 2022 à Cotonou témoigneront de leur expérience en expliquant ce que le colloque leur a apporté d’un point de vue personnel et professionnel, et en revenant sur les points qui les ont particulièrement marqués.

Les pré-actes

Plurilinguisme et enseignement des mathématiques

 Michel Candelier, Pierre Escudé, Christophe Hache, Emmanuelle Le Pichon-Vorstman, Catherine Mendonça Dias, Ismail Mili, Karine Millon Fauré, Caroline Poisard, Jean-Jacques Salone
 Vendredi 3 février 2023, 17h-18h.
- Lien de l’enregistrement

Résumé

Après une présentation du réseau Plurimaths, nous évoquerons le contenu du livre “Plurilinguisme et enseignement des mathématiques” sorti en novembre 2022. Trente chercheurs, formateurs et praticiens ont participé à l’écriture des treize chapitres qui vont des politiques linguistiques des systèmes scolaires jusqu’au cœur des classes dans différents contextes nationaux. Nous présenterons un choix de chapitres.

Auteur·e·s du livres qui interviendront : Michel Candelier, Pierre Escudé, Christophe Hache, Emmanuelle Le Pichon-Vorstman, Catherine Mendonça Dias, Ismail Mili, Karine Millon Fauré, Caroline Poisard, Jean-Jacques Salone

Les notices biographiques des auteur·e·s, relevant de la didactique des mathématiques ou des langues.

Ressources liées :
Présentation du groupe Plurimaths, des journées d’études organisées, vidéos des conférences.
Livre “Plurilinguisme et enseignement des mathématiques
La table des matières et l’introduction de l’ouvrage.

Espace Mathématique Francophone 2022 : enjeux, défis et opportunités

 Viviane Durand-Guerrier, Professeure émérite, Université de Montpellier (UM)
Institut Montpelliérain Alexander Grothendieck, CNRS, UM & IREM de Montpellier
Présidente de la Commission Française pour l’Enseignement des Mathématiques (CFEM)
 Vendredi 6 janvier 2023, 17h-18h. enregistrement partiel
 présentation

Résumé

L’Espace Mathématique Francophone (EMF) s’est constitué pour promouvoir réflexions et échanges, au sein de la francophonie, sur les questions vives de l’enseignement des mathématiques dans nos sociétés actuelles, aux niveaux primaire, secondaire et supérieur, ainsi que sur les questions touchant aux formations, initiale et continue, des enseignants. Les colloques triennaux constituent des évènements essentiels pour la construction de cet espace riche de ses diversités culturelles et linguistiques, au-delà du partage du français comme langue commune de communication.
Dans ce séminaire, je rappellerai tout d’abord les principaux enjeux qui ont motivé la création de colloques EMF et leur inscription comme conférences régionales linguistiques au sein de la Conférence Internationale sur l’Enseignement des Mathématiques (CIEM, en anglais ICMI).
Je présenterai ensuite, de mon point de vue de participante, certains des défis auxquels ont été confrontés les organisateurs du colloque EMF2022 au Bénin, et la manière dont ils les ont affrontés et surmontés pour accueillir avec succès les nombreux participants, participantes au colloque. Dans une dernière partie, je pointerai les principaux temps forts et les principales opportunités que je retiendrai, à titre personnel, de ma participation à EMF2022.

Les archives

Hommage à Mamadou Souleymane Sangare


 Vendredi 2 décembre 2022, 17h-18h,

Résumé
Mamadou Souleymane SANGARÉ nous a quittés brutalement le 06 mai 2022, alors qu’il allait soumettre à l’ENSup un nouveau projet de collaboration de recherche avec les différentes Institutions de Formation des Maîtres au Mali. Il était depuis très longtemps un pilier du DER de maths, et aussi de l’ENSup et de l’enseignement secondaire général. Il s’est investi tout au long de sa carrière aussi bien dans l’organisation de la formation et de la recherche en relation avec les réformes internes, que dans les collaborations internationales, convaincu que la présence active du Mali dans les manifestations sous-régionales et internationales étaient une garantie de la pérennité de l’ENSup en tant qu’institution de recherche.
Plusieurs interventions sont prévues pour cet hommage, décrivant son parcours universitaire et ses nombreuses activités durant sa carrière professionnelle. Nous évoquerons en particulier son investissement dans la coopération de l’ENSup avec l’Université de Grenoble qui dure plus de 40 ans.

Intervenants

 Sidi Békaye SOKONA, ENSup de Bamako- Denise GRENIER, Institut Fourier, Université Grenoble Alpes- Moustapha SOKHNA, Université de Dakar- Saddo Ag ALMOULOUD, Université Catholique de Sao Paulo- Jean-Luc DORIER, Université de Genève

Les activités de l’Association Tunisienne des Sciences Mathématiques (ATSM)

Taoufik Charrada, ancien inspecteur général au Ministère de l’Education en Tunisie et Président de l’ATSM depuis 2008

 Vendredi 4 novembre 2022 , téléconférence enregistrée.

Résumé :

Les différentes activités de l’ATSM : quoi, pourquoi, comment ?

Une approche entre modélisation mathématique et travail interdisciplinaire : éclipse solaire et éclipse lunaire

Elizabeth Montoya Delgadillo, Pontificia Universidad Católica de Valparaíso, Chile

 Vendredi 7 octobre 2022, 17h-18h, téléconférence enregistrée.

Résumé :

Au cours de la dernière décennie, l’incorporation de problèmes de modélisation mathématique a été fortement encouragée pour l’enseignement des mathématiques, et plus récemment, pour l’enseignement interdisciplinaire. Cependant, les enseignants n’ont pas toujours les outils et une conception claire de ce qu’est un problème de modélisation, des différentes perspectives de la modélisation mathématique dans l’enseignement et de ses implications. Cet atelier présentera le phénomène de l’éclipse solaire et lunaire (Caerols, Carrasco, Asenjo, 2021) ; et comment, dans le cadre de simulations, les élèves, pour le niveau secondaire et les enseignants en formation, parviennent à comprendre un phénomène astronomique et les mathématiques qui peuvent être apprises.
Dans cette présentation, les participants sont invités à réfléchir sur les perspectives de la modélisation mathématique dans le contexte de l’enseignement. À cet égard, les différentes perspectives de la modélisation mathématique (Cosmes, 2021 ; Blomhoj, 2009) pour l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques seront discutées. Nous trouvons pertinent d’identifier les objectifs des propositions de recherche, ainsi que les intérêts associés aux modèles sous-jacents. Pour cette partie, nous nous appuyons notamment sur les travaux de Lagrange, Huincahe et Psycharis (Kuzniak, Montoya, Richard, 2022) sur la modélisation en éducation avec la théorie des Espaces de Travail Mathématiques.

 Stellarium- Alignement- La lune conte de Marie Lhuissier

L’utilisation des ordinateurs par les élèves dans certaines épreuves de mathématiques au Baccalauréat général et au Baccalauréat professionnel

Mohamed Abdo Ali, Inspecteur de mathématiques à Djibouti en République de Djibouti (Corne d’Afrique)

 Vendredi 3 juin 2022, 17h-18h, téléconférence enregistrée,

Résumé :

L’utilisation de TICE en cours d’apprentissages est en général acceptée par tous mais, dès qu’il s’agit de permettre aux élèves d’utiliser des ordinateurs dans les épreuves certificatives du Baccalauréat, l’adhésion des professeurs, des parents et des décideurs au niveau du ministère a relevé du parcours du combattant. Le défi a été d’autant plus grand que l’utilisation, dans les épreuves d’examen de la calculatrice de poche au collège, ou graphique au lycée, rencontrait déjà beaucoup de résistance au nom d’une certaine rigueur liée au calcul « à la main ».

La présentation montrera les obstacles qu’il a fallu surmonter, les différentes modalités de l’utilisation des ordinateurs au Baccalauréat et les conséquences de cette initiative sur l’enseignement/apprentissages des mathématiques à Djibouti. Un focus particulier sera fait sur l’évaluation des TP de maths au Bac S.

APROMARS Association des Professeurs de Mathématiques de la Région de Sikasso

Salimata Soumba Diarra, Enseignante au Lycée Monseigneur Didier de Montclos de Sikasso (Mali)

 Vendredi 6 mai 2022, 17h-18h, téléconférence enregistrée

Résumé :

L’Association des Professeurs de Mathématiques de la Région de Sikasso (APROMARS) est une association à but non lucratif, non confessionnelle et apolitique, créée en 2005 par des enseignants de mathématiques du secondaire de la région de Sikasso (Mali) dans le but de rendre les mathématiques accessibles à tous ; de contribuer à la vulgarisation des mathématiques et à la formation continue des professeurs de mathématiques ; de promouvoir la culture de l’excellence en milieu scolaire et de favoriser des correspondances avec d’autres associations ayant le même but.
Cette présentation portera sur les activités de l’association et leurs apports à la qualité de l’enseignement - apprentissage des mathématiques au Mali.

After ICME2021 and ICDME2022

Dr. Ui Hock Cheah brings with him a long history of engagement in mathematics education, research and teacher professional development. His work at SEAMEO RECSAM marked the start of his involvement in the field of International Cooperation.

 Saturday 9 april 2022 10hCET. Recording

Summary

At the concluding session of Topic Study Group 61 (TSG 61) at the 14th International Congress on Mathematical Education (ICME 14), there were several requests to expand and extend the work of TSG 61. These requests have led to the interim formation of the International Cooperation Development in Mathematics Education Discussion Group (ICDME).
This conference forms part of ICDME’s plans to initiate a community in international cooperation development whose interest is in the realization of quality mathematics education as a public good for society.

The content of my participation would be focused on
a) ICDME, its formation and aims,
b) TSG 61 and the ICDME-Tsukuba Conference 2022, a summary of the conclusions from the two conferences, and future plans.

Conférence en anglais

Les enjeux des enseignants du secondaire (étudiants de 15 à 17 ans) pour mettre en œuvre la nouvelle organisation curriculaire et pédagogique

Marlene Alves Dias Universidade Bandeirante de São Paulo (UNIBAN, Instituto Federal de Educação, Ciência e Tecnologia do Ceará)

 Vendredi 4 mars 2022, 17h-18h- Téléconférence enregistrée.

Résumé :

Dans cet exposé, nous présentons une partie de notre projet, avec des enseignants en formation initiale et continue, projet qui est développé par un groupe d’enseignants universitaires et un responsable de la formation du Secrétariat de l’éducation de São Paulo. Ce projet vise à pallier les difficultés rencontrées par les enseignants de l’éducation de base (primaire, collège et lycée) pour mettre en place la nouvelle organisation curriculaire et la nouvelle organisation pédagogique dans le cas particulier du lycée. Nous ne présentons ici que la partie correspondant au lycée, montrant brièvement le contexte général de l’enseignement au Brésil, puis les études que nous menons auprès des enseignants de mathématiques en formation initiale et continue. Ces études sont développées à travers les outils de la didactique des mathématiques française, centrées sur l’analyse de documents officiels et sur la construction de Parcours d’Étude et de Recherche selon Chevallard.

La contextualisation des enseignements mathématiques en Polynésie française et en Guyane française

- Éléda Robo, centre de recherche et de ressources en éducation et formation (CRREF), INSPÉ de Guadeloupe, composante de l’Université des Antilles- Vendredi 4 février 2022, 17h-18h- La téléconférence enregistrée

Résumé :

Le Pedagogical Content Knowledge pour identifier
les connaissances et croyances professionnelles liées aux contextes de professeurs des écoles en classe de géométrie
Eléda ROBO, Équipe CRREF1 (EA4538), INSPE de Guadeloupe, Université des Antilles
Dans cette communication nous présentons une adaptation du modèle Pedagogical Content Knowledge (PCK) initié par Shulman permettant d’identifier les connaissances et croyances professionnelles de professeurs des écoles relatives à la prise en compte des contextes en classe de géométrie en Polynésie française et en Guyane française. Nous nous intéressons au domaine de la géométrie car ces territoires possèdent un héritage socio-culturel et linguistique où les références aux formes géométriques sont très présentes : le tatouage polynésien, l’art tembe en Guyane... Nous définissons plusieurs types de contextualisation, portant sur les micro, méso et macro contextes de l’élève. Nous envisageons le PCK aussi bien d’un point de vue théorique que comme un outil méthodologique opérationnel. Nous avons filmé plusieurs séances d’enseignements-apprentissages au cycle 3 de l’école primaire, avons sélectionné trois séances en géométrie sur chacun des territoires, Polynésie française et Guyane française, et avons eu des entretiens semi-directifs avec les enseignants. La transcription des données recueillies, de manière multimodale (Mondada) pour les séances filmées, nous permettent de déterminer le PCK des enseignants. Plusieurs constats émergent de l’analyse comparative du PCK des enseignants suivant les territoires, sur le type de contextualisation mobilisé et sur la place des artefacts lors des séances d’enseignements-apprentissages en géométrie.

Géométrie, programme d’Erlangen, groupes, transitivité et invariants : de la théorie à la pratique.

- Daniel Perrin, Paris Sud Orsay- Vendredi 14 janvier 2022 17h- Téléconférence enregistrée

Résumé :

Cet exposé s’inscrit dans la continuité du travail du groupe « Géométrie » de l’IREM de Paris et de la publication de la brochure numéro 100 : Enseigner la géométrie au cycle 4.

Nous tenterons de montrer comment des notions théoriques issues du programme d’Erlangen de Felix Klein (les groupes, la notion de « niche écologique » d’un théorème, la transitivité) sont pertinentes pour les professeurs car elles leur permettent :

— D’avoir un temps d’avance par rapport aux élèves pour trouver un résultat.

— De choisir les invariants pertinents pour les démonstrations selon la « niche » en jeu, par exemple l’aire dans le cas de la géométrie affine.

— D’utiliser à bon escient les critères de transitivité, et notamment les cas d’isométrie et de similitude.

La recherche & les TICE : Un duo au service de l’appropriation des notions mathématiques au lycée

- Sihem HAKEM KASDALI, Maitre de conférences, Ecole Normale Supérieure de Kouba-Alger, Algérie (ENSK)
Responsable de la cellule de formation et de l’enseignement en ligne à l’ENSK,
Enseignante au Lycée International Alexandre Dumas d’Alger- Vendredi 3 décembre 2021, 17h-18h (heure de Paris)- Téléconférence enregistrée, présentation

Résumé :

Depuis plusieurs années, les élèves du Lycée International Alexandre Dumas d’Alger (LIAD) participent à deux types de compétitions mathématiques : la première, le célèbre congrès « Math en Jean », et la seconde, « Math en Jellaba », qui repose sur le même principe et se passe en Algérie entre établissements algériens (en interne).
Les deux dispositifs reposent sur le principe d’initier les élèves à la recherche. Les sujets qui leurs sont proposés sont conçus par des enseignants universitaires. Ils sont formulés en « situation problème », en langage naturel, sans formalisme mathématique et aucune orientation n’est fournie à l’élève.
Les élèves s’organisent en équipe et choisissent un sujet. Le travail commence généralement en octobre et se termine par une présentation devant un grand auditoire en mars/mai et notamment devant des professionnels. Les équipes sont encadrées par des enseignants de lycée qui les aident sur le plan méthodologique et organisationnel mais non cognitif.
L’expérience montre que les élèves sont parfois conduits à utiliser des notions et des méthodes mathématiques qu’ils n’ont pas encore abordées lors de leur scolarité. Les sujets étant formulés en « situation problème », toutes les issues de résolution sont donc probables. Les élèves recourent souvent à la médiation pour trouver des pistes et du sens à leurs investigations.
L’objectif de ce travail est de décrire ces recours aux logiciels tels que : Tableur, Géogébra et la programmation sous Python. À quels moments et avec quels objectifs ? D’autant plus, que dans tous les sujets, il n’a pas été demandé ni explicitement ni implicitement un tel recours. Ce choix de l’élève est délibéré et il est adopté dans une démarche purement stratégique de sa part. En d’autres termes, comment ces outils aident-ils l’élève à se surpasser dans son propre apprentissage et à s’approprier des notions et des démarches mathématiques ?

 L’intervention porte sur l’analyse de l’apport des TICE dans la résolution de problèmes mathématiques. Plus précisément, l’étude vise à décrire comment, en exploitant les TICE, l’élève arrive à comprendre et donner du sens à des notions, même si ces dernières n’ont pas encore été abordées, ou sont complexes par rapport à son niveau d’étude.
Cette étude est une étude descriptive, qui porte sur un ensemble d’élèves de première (Lycée Français d’Alger : LIAD) qui ont participé au congrès Maths en Jeans (2021 et 2020).

Chaîne YouTube



Documents joints :

te_le_-se_minaire_international_des_irem_saddo_ag_almouloud.ics
2 mai 2023 - iCalendar 2.8 ko

 

Dans la même rubrique :

ADIREM

L’assemblée des directeurs d’IREM (ADIREM) donne son nom au réseau des IREM/IREMI/IRES de France, elle élit un président pour un mandant de deux ans renouvelable. Contact : (...)

Comité scientifique

Le rôle de cette instance s’ordonne autour de 3 axes : Veille et incitation, suivi des réalisations des IREM et accompagnement des actions de l’ADIREM. Le comité scientifique des IREM est (...)

Commissions Inter-IREM

Les commissions inter-IREM (CII) sont des groupes de travail constitués de membres de différents IREM centrées sur un cycle d’études, un thème, une activité, une (...)

IREM - Instituts de recherche sur l’enseignement des mathématiques - 1977-2024 -